Littérature - Numéro 2

 

J'ai fait un petit résumé de l'article suivant:

Cardiac function during breath-hold diving in humans: An echoradiographic study. En d'autres mots, fonctionnement du coeur chez l'humain Durant la plongée en apnée: une étude échoradiographique.

Comme chez les mammifères, l'apnée induit chez l'Homme une diminution du débit cardiaque qui est dû à une diminution du rythme cardiaque et du volume systolique (volume de sang éjecté par le cœur à chaque battement). Les conséquences cardiovasculaire qui en découlent sont peu connues chez l'Homme à cause des difficultés techniques à étudier de manière précise un corps immergé.

Récemment un Electrocardiogramme (ECG) étanche a été développé. Ce dernier rend possible l'étude de l'anatomie et de la fonction cardiaque pendant une plongée. Le but de cet étude était d'évaluer la réponse du système cardiovasculaire à la plongée en apnée, à l'aide d'un appareil d'échocardiographie Doppler.

Dix sujets d'étude masculins ont été étudiés à l'aide de l'appareil d'échocardiographie Doppler en condition "sèche" et pendant une apnée à 3m de profondeur

A côté de cela, 14 sujets masculins supplémentaires ont été soumis au même protocole mais avant et pendant une apnée à 10m.

A 3m de profondeur, une diminution sensible des paramètres suivants a été mesurée: la fréquence cardiaque (-17%), volume systolique (-17%), débit cardiaque (-29%). Une diminution des dimensions de l'atrium (chambre supérieure gauche) et le ralentissement du flux transmitral diastolique (DTE) ont également été enregistrés.

A 10m de profondeur, les mêmes observations ont pu être mises en évidence mais de manière plus accentuée. Plus particulièrement, ils ont mesuré une augmentation au début de la vitesse d'écoulement transmitrale (+33%), alors que la DTE diminuait de 34%.

Aux 2 profondeurs testées, les chambres cardiaques droites sont restées inchangées.

L'apnée en faible profondeur cause, chez l'Homme, des changements cardiovasculaires qui sont qualitativement comparables avec ceux mesurés chez les mammifères marins tels que le phoque.

Les mesures réduites de l'atrium gauche associées à l'image diastolique du ventricule gauche ressemblent à une maladie cardiaque de type restrictif ou constrictif, ce qui suggère un effet hémodynamique de l'apnée qui peut être partiellement expliqué par le resserrement exercé sur le cœur par un volume donné de la cage thoracique et un volume accru des poumons.

Pour terminer, il a été suggéré que, vu l'absence de changement au niveau des chambres droites, la majorité du bloodshift "thv" a lieu dans les poumons avant que les changements cardiaques n'apparaissent.

Conlusion: les auteurs suggèrent qu'il existe une réduction du débit cardiaque pendant une apnée.

Discussion: le protocole de l'étude pourrait être remis en question. La plupart des observations ont été mesurée à une profondeur fixe, pas en surface (en apnée ou en respirant), alors que dans d'autres études, des différences évidentes ont été démontrée par le simple fait de s'immerger dans l'eau. De même, l'article ne parle pas de la condition physique des sujets de l'étude (état de fatigue, entrainement éventuel, etc). Un cœur entraîné compensera autrement qu'un cœur non entrainé par exemple.

C. MARABOTTI, A. BELARDINELLI (2007). Cardiac function during breath-hold diving in humans: An echocardiographic study. UHM 2008, Vol. 35, No. 2 

J'espère que, maintenant, vous en connaissez un peu plus sur les effets de l'apnée sur la physiologie humaine ;-)

Mes salutations,

 

Fil

ps: Merci de me tenir au courant de votre opinion…